conception de site web

Les entrepreneurs québécois démunis par rapport au Web

Catégorie: Marketing et publicité, Médias sociaux, Web

25 mars 2014Fait alarmant, plus de la moitié des PME du Québec investissent moins de 1% de leur chiffre d’affaires en visibilité sur Internet, et elles n'envisagent pas d'augmenter leurs effectifs pour la prochaine année. « Les chiffres dévoilés par cette étude sont alarmants et démontrent que le Québec n’est pas près de dominer sur le Web! », indique d'emblée Yannick Therrien, président de Yannick.net de YannickWeb.

Les données, tirées d'un sondage réalisé par l'équipe de YannickWeb en février dernier, ont permis de dresser un portrait de l’état actuel de la pratique visibilité Web pour les PME du Québec. Alors que les ventes en ligne et le commerce électronique connaissent une croissance constante, seulement 20% des PME du Québec investissent plus de 5% de leur chiffre d’affaires annuel en publicité, que ce soit dans les médias écrits, à la radio, à la télévision ou sur le Web.

L'étude a également permis de mieux saisir l’importance que nos créateurs de richesse accordent à leur présence sur le Web et de constater qu'ils ne prévoient pas augmenter leurs investissements en publicité sur Internet pour la prochaine année. « Tous les jours, nous constatons une réticence des PME concernant des investissements sur le Web. C’est pourtant en investissant dans la publicité et les technologies que la croissance de leur entreprise atteindra un niveau supérieur », commente Yannick Therrien.

YannickWeb est leader canadien en services de visibilité web efficaces et abordables pour les PME depuis 1999. Notre entreprise est spécialiste du référencement, SEO, positionnement web et de la gestion des médias sociaux. Sous la direction de Yannick Therrien, qui compte lui-même plus d’une vingtaine d’années d’expérience en marketing et en communications (radio, télévision, écrit et Internet), grandit une équipe professionnelle et qualifiée, axée sur les résultats et le retour sur investissement.

Consultez le rapport intégral en cliquant sur l'hyperlien.